Accueil

L'agronome

 

philosophe

Agronomie, écologie scientifique et philosophie des sciences

Présentation générale

 

L'intérêt pour les sciences connaît un essor auprès d'un public de plus en plus en large grâce au développement des techniques de communication, aux réseaux sociaux et à la mondialisation des enjeux. Les sujets scientifiques sont parfois médiatisés à outrance et pas nécessairement avec le discernement, la rigueur, les nuances, l'humilité ou le scepticisme qui devraient être adoptés. L'écologie et l'agronomie qui lui est intimement liée s'occupent de systèmes physiques complexes et dynamiques à l'évolution imprévisible sur le moyen ou long terme. Il y a lieu de surcroît d'y intégrer le facteur humain qui y joue aussi un rôle essentiel et provoque des interactions multiples d'ordre économique et social, presque toujours politique et parfois même religieux.

Dans ces domaines il faut rappeler les bases de la philosophie scientifique et de son heuristique: la page "philoscience" s'y consacre brièvement. Mes éditoriaux sur l'actualité et des documents techniques ou scientifiques plus fondamentaux en relation avec les thèmes écologiques, agronomiques ou environnementaux sont proposés à la page "pdf". Mes valeurs et convictions d'ordre philosophique sont proches de celles du bouddhisme dont plusieurs principes fondateurs sont étonnamment confirmés et précisés par les sciences contemporaines. Elles sont présentées à la page "philoperso". Enfin, mon profil professionnel est brièvement présenté à la page "cv". Des blogs annexes et mes activités dans les réseaux sociaux sont proposés selon une brève présentation ci-dessous.

Blogs annexes

 

Quatre blogs annexes servent de mémos ou de notes de réflexion. Votre particpation se fera sur demande ou sur invitation personnelle.

 

Le premier est celui des mémos documentaires qui synthétise des documents et proposent des notes de réflexions sur des sujets d'ordre agronomique en général.

Les réflexions agrosystémiques du deuxième proposent des fragments d'un essai sur les systèmes agraires selon un ordre chronologique depuis décembre 2006. Il développe un point de vue agrophysique à plusieurs échelles agrogéographiques emboîtées, et où se précise aussi une intégration des conditions socio-économiques et des propriétés pédo-agronomiques. Le système agraire s'ancre ainsi dans le paysage.

Le blog des notes épistémologiques est dédié à la philosophie des sciences avec une attention particulière au scepticisme scientifique.

Enfin, le blog de philosophie de l'agronomie poursuit le projet de proposer des éléments d'éthique, d'histoire et d'épistémologie de l'agronomie.

 

Défis et dynamiques territoriales

Sur LinkedIn, j'administre le groupe des Défis et dynamiques territoriales.

 

La raison d'être du groupe est de partager des idées, données, documents et informations pour comprendre l'évolution complexe des territoires. Leurs fonctions et structures socioculturelles, économiques, écologiques et esthétiques sont discutées. Elles se traduisent dans chaque territoire par la prospérité et le bien-être variables de sa population. Fluctuations, perturbations et crises de natures et origines diverses initient des transitions ou déclenchent des ruptures au cours du temps. Les paysages "vernaculaires" sont façonnés par les acteurs locaux, d'autres sont marqués par des projets de paysage "politiques". Les concepts antiques de Urbs, Hortus, Ager, Saltus et Silva ont été suggérés comme grands types d'anthrobiotes pour établir leur composition biophysique à une échelle médiane locale. Les discussions portent sur les interactions dynamiques entre ces grands types de biotes anthropogéniques et les spécificités du climat, du relief, des sols ou des roches dont ils dérivent. Des concepts et attributs socioculturels ou esthétiques sont aussi recherchés et leur hybridation avec les sciences naturelles est tentée. Les discussions se déroulent également à des échelles plus fines (exploitations, lieux, places, parcelles, etc.) ou plus grossières (sous-région, région d'un pays, pays entier, groupe de pays, etc). Quels repères étiologiques (causaux) peuvent être utilisés dans l'organisation spatiale et la dynamique d'un territoire? Qu'est-ce qui fait l'unité d'un paysage? Les discussions sont illustrées par des lieux choisis dans n'importe quel pays du globe. Le groupe essaye d'initier une large hybridation entre sciences humaines et naturelles, art, design, ingénierie et médecine.